“Ils me frappaient, ils m’ont attaché avec un zuncho, ils m’ont jeté par terre et marché dessus, donné des coups de pied, pendant qu’ils criaient: ‘tu aimes manifester, jeter des pierres aux flics, fils de pute, je vais te casser la tête, on va voir si tu continues à jeter des pierres’.  [Le policier] m’a frappé trois fois au visage, a sorti son arme, m’a frappé sur la tête et a dit: ‘on va voir si tu deviens sérieux maintenant”. Extrait de l’un des témoignages consignés dans le rapport.

poliencolon

 

colon3Le déploiement policier dans le district de Colón lors des protestations de la société de Colón en raison de l’adoption de la loi 72 a laissé une marque manifeste de violation de droits humains et de droits collectifs. Selon le rapport publié aujourd’hui par Human Rights Everywhere (HREV), il y a eu un usage excessif de la force, le plus préoccupant étant, comme l’indique l’organisation, que “nous assistons à la répétition d’un modèle que nous avons déjà pu observer à Changuinola (2010) ou à San Félix (2011)”.

L’organisation internationale HREV a déployé une équipe de huit professionnels volontaires entre le 22 et le 28 octobre 2012 dans la ville de Colón afin de vérifier les dénonciations de violation de droits humaines faites par divers citoyens et par le Frente Amplio por Colón (FAC).

En 6 jours, entre le 22 et le 28 octobre, 200 entretiens individuels documentés ont été réalisés. Nous présentons aujourd’hui le rapport préliminaire contenant des informations analysées et sous forme de tableau de 91 de ces cas, car nous considérons qu’il est urgent d’obtenir une avancée des informations apportant de la rationalité et des éléments contribuant à un processus de vérité, de justice et de réparation.

L’équipe sur le terrain a des informations documentés sur, entre autres, au moins 32 cas de descentes de police irrégulières, 19 personnes blessées par balles (certaines d’entre elles ne se sont pas fait soigner de peur d’être arrêtées), 46 détentions discutables quant à leur forme légale, 41 cas de volées (coups) données par des policiers et au moins 3 cas de torture au cours de l’emprisonnement et de refus d’attention médicale. Nous avons également obtenu des informations documentées et pu constater les circonstances dans lesquelles 3 des 4 personnes décédées ont perdu la vie (y compris celle morte à la suite d’un accident de circulation dû aux événements).

Il est particulièrement préoccupant de voir les risques auxquels ont été exposés les enfants, résultant dans la mort d’un enfant de 9 ans, la blessure par balle, à  l’intérieur de sa maison, d’une enfant de 7 ans et l’exposition de plusieurs enfants aux gaz lacrymogènes. Il convient également de souligner l’utilisation indiscriminée de balles par les agents de la police nationale et des corps militarisés du Service National des Frontières (Senafront) et du Service Aéronaval.

HREV recommande aux autorités panaméennes d’ordonner un processus effectif d’investigation sur les responsables intellectuels et matériels des faits dénoncés, de garantir l’application postérieure de la justice et la réparation des victimes>, et d’adopter des règles afin d’éviter à l’avenir des violations aussi graves de droits fondamentaux. Parmi elles, il convient d’interdire l’utilisation d’unités militarisées [comme Senafront et le Servicio Aéronaval] dans des actions de nature policière et de contrôle des foules. Nous demandons également un plan d’application des recommandations faites à l’État panaméen par le Comité  pour l’Élimination de la Discrimination Raciale (CERD) et la Commission des droits de l’homme de l’ONU.

Accédez au rapport complet contenant toutes les données du travail de terrain, des témoignages, ainsi que les principales constatations, conclusions et recommandations:

Informe Preliminar Colon – HREV (rapport préliminaire Colón – HREV pdf en espagnol)

Comunicado Informe Colon – HREV (communiqué rapport Colón – HREV pdf en espagnol)

Executive report on human rights violations in the city of Colón- HREV (rapport exécutif sur les violations des droits humains dans la ville de Colón – HREV pdf en anglais)

Info spéciale de OtraméricaLey 72 incendia Panamá (La loi 72 incendie le Panama, en espagnol)

Étude cartographique dans Geoactivismo.org: Violación derechos humanos en Colón, oct 2012 (Violation des droits humains à Colón, octobre 2012)

Carte de couverture des équipes de HREV dans les principales zones d’affrontement entre les manifestants et les forces répressives de l’État:

Leave a Reply