La plupart des fondateurs et certains membres de HREV se sont rencontrés sur le fleuve Atrato ou pour une raison en lien avec l’Atrato. C’est peut-être pour cela que le département du Chocó, en Colombie, et particulièrement la zone du Moyen Atrato, est un point de référence de notre accompagnement depuis presque une décennie.

foto5Le premier travail réalisé dans cette région en tant que HREV a été, en 2004,  l’investigation sur les cultures de palme africaine et leur rapport avec la violation des droits humains.

atr01Ensuite, notre équipe a collaboré de différentes manières.

En étant présente à Atratiando,  la stratégie de l’Acia, l’Orewa et l’Ascoba, avec le soutien des diocèses catholiques de la zone, pour rompre le blocus paramilitaire à la navigation sur le fleuve Atrato; en aidant activement à la diffusion et la dénonciation des attaques permanentes subies par les communautés de l’Atrato; par un accompagnement politique et incident; et par des stratégies concrètes, comme la collaboration dans le lancement de la base de données de droits territoriaux et de l’ Observatoire Pacifique et Taller SIG 07Territoire,  dans lequel le Chocó est particulièrement actif en tant que partie à la Coordination du Pacifique, l’organisation d’ateliers et de cursus universitaires sur les outils SIG et la cartographie sociale, ou le développement du projet sur la mémoire collective à l’occasion de la commémoration du crime de guerre de Bojayá (2002-2012).

Bojayá une décennie

En 2012, nous avons publié deux livres portant sur Bojayá et la résistance dans le Moyen Atrato, collaboré à l’organisation du <em>Forum Bojayá, une décennie et lancé le site Internet Bojayá une décennie, qui compile la plupart des investigations, des vidéos et des témoignages en la matière.

bojayaunadecada

Observatoire Pacifique et Territoire

Le Pacifique colombien est une zone stratégique pour la guerre et l’économie de ce pays. Mais c’est également, dans sa plus grande partie, le territoire de peuples originaires et afrocolombiens ayant obtenu la reconnaissance légale du droit à la propriété collective de la terre et à la gestion communautaire de leur économie et de leur culture.

OPT5

Pourtant, le Pacifique est un territoire menacé par la guerre depuis de nombreuses années et par les mégaprojets  économiques ces derniers temps. C’est la raison pour laquelle le Projet Régional du Pacifique, à travers la Fondation Universitaire Clarétienne (FUCLA), oeuvre à la création de l’Observatoire Pacifique et Territoire sur les droits territoriaux, civils, politiques et les ressources naturelles.

Afin que cet Observatoire devienne réalité, plusieurs organisations se sont alliées, comme la Coordination Régionale du Pacifique (qui inclut des associations ethnicoterritoriales, des ONG locales ainsi que les diocèses de l’église catholique de cette région), la Fondation Universitaire Clarétienne (FUCLA), la Banque de Données sur les Droits Humains et la Violence Politique du CINEP, Human Rights Everywhere (HREV).

HREV a participé depuis le début du projet (octobre 2008) au développement conceptuel et opérationnel de l’Observatoire.

 

L’engagement du noyau thématique Droits de HREV avec le Chocó est incontournable.

Leave a Reply